Quarter horse dans un manège

Stress chez le cheval, découvrez les causes et comment bien gérer ?

Les hommes ne sont pas les seuls à connaître le stress, contrairement à ce que beaucoup pourraient croire. Chez le cheval, la manière de le gérer reste bien particulière et dépend aussi de la personnalité de chaque propriétaire. Une multitude d’agents extérieurs peuvent provoquer cette réaction chez cet animal. Vous en saurez plus sur les causes et les solutions pour bien le gérer à travers cet article.

Les causes du stress chez le cheval   

Qu’il soit traité ou négligé, le stress peut avoir des conséquences graves sur le bien-être des chevaux. Heureusement, certaines solutions comme celles disponibles sur https://compagnonsetcompagnie.com/produit/stress-cheval/ aident à y remédier efficacement. Les causes de cette réaction proviennent des agressions d’agents extérieurs. Ils peuvent être de nature physique, émotionnelle ou psychique.

Quarter horse dans un manège

Vous devez nécessairement être à mesure de les identifier afin de pouvoir mettre toutes les chances de votre côté pour les anticiper ou les atténuer.

Sur le plan psychique et émotionnel

Au cours de nombreuses années, les chevaux ont développé un grand éveil de leur sens, du fait de leur statut de proie pour certains prédateurs. Leur hyper sensibilité perceptible à travers leur vue, leur ouïe, leur toucher, leur odorat et leur goût les rend très réceptifs au moindre changement environnemental.

Ainsi, la simple modification d’un seul facteur du milieu environnant peut les tenir en alerte et les plonger dans un état de stress. Ceci inclut l’étrangeté des sons, voix ou bruits, la fragrance de l’air, la saveur de l’herbe, l’introduction d’un intrus, etc.

L’isolement constitue une autre cause de cette réaction chez ce grand mammifère domestique. En effet, les étalons et les juments sont des animaux de société. Vivre en solitaire et subir un déplacement représentent d’énormes poids émotionnels pour ces derniers et leurs petits.

En outre, une longue absence du maître peut déclencher ce trouble chez un bucéphale. De même, il peut fortement s’attacher à son propriétaire au point où il arrive à partager ses affections.

Sur le plan physique  

cheval court dans prairie

À côté des causes en lien direct avec leur mental, les cocottes développent également cette réaction face à une douleur physique ou à une confrontation avec un corps étranger. En effet, des blessures et maladies peuvent mettre en mal ces animaux principaux centres d’intérêt de l’équitation.

L’administration des soins par un vétérinaire, et même ceux courants comme la tonte et les parages, peut également constituer d’importants facteurs anxiogènes pour le cheval.

En outre, l’exposition aux bruits peu réguliers, à l’instar des coups de feu d’artifice, de tonnerres et ceux des travaux de rénovation, peut créer un état d’anxiété. Un changement des conditions climatiques ou météorologiques peut aussi affecter l’équilibre psychique du cheval, de même que la présence d’un collègue étranger.

Les manifestations du stress chez le cheval 

cheval competition dressage
Vous pouvez définir le stress comme une réaction à une agression enclenchée par un agent extérieur, dont l’intensité dépend des caractéristiques du sujet et de la cause. Celle-ci provoque un déséquilibre qui doit se compenser par un effort d’adaptation. Aigu ou chronique, ce trouble conduit à un changement du comportement du cheval tout comme c’est le cas chez les humains.

Cependant, chaque espèce réagit à sa façon. Concernant le cheval, il présente des attitudes répétitives. Notamment, il peut réaliser des piaffements et des encensements sur un rythme fréquent, donner des coups sur son box, sortir la langue.

Il peut manifester une véritable hyperactivité au point de devenir incontrôlable. Des lésions au niveau de la peau ou de la queue suite à des frottements excessifs peuvent être observées. En un mot, le sujet devient nerveux.

Comment bien gérer le stress d’un cheval ?

Un stress, s’il est chronique ou mal géré, peut conduire l’animal vers un état de détresse, voire de dépression. Il peut encore engendrer des dysfonctionnements physiologiques graves, ce qui fragilisera les défenses immunitaires et facilitera le développement de pathologies.

cheval stresse
D’où l’urgence d’agir pour aider votre cheval à se stabiliser et à remonter la pente. Pour y arriver, vous disposez de deux types de solutions, classiques et secondaires.

Les moyens classiques

Vous pouvez accompagner votre compagnon domestique dans la gestion de son stress, en le rassurant par votre présence. Montrez-lui votre empathie, sans toutefois laisser exprimer votre angoisse même pendant des soins vétérinaires.

Il pourrait la remarquer et s’affoler davantage. S’il vous accorde sa confiance, votre constance à ses côtés lui sera d’un immense réconfort. Amenez-le peu à peu à vaincre sa peur face à ce qui le trouble.

Les solutions secondaires

L’évolution des sciences a permis de mettre sur pied des produits efficaces comme les comprimés, pommades et parfums pour aider les chevaux à surmonter leur stress. Ceux-ci contiennent des arômes et des actifs apaisants. Ils sont soit à donner à boire, soit à appliquer sur la peau ou le visage du cheval, ou encore à répandre.

De plus, des études ont révélé qu’une adaptation de l’alimentation du cheval pourrait servir à rétablir son équilibre émotionnel. Vous devez réduire l’apport en amidon et supplémenter celui en magnésium, tryptophane, matières grasses et levures.

Posts created 26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut