chien, cheval et cavalier dans une prairie

Compatibilité entre chien et cheval : comment créer une bonne relation ?

Vous avez sûrement déjà vu un chien marcher à côté d’un cheval. Ce n’est pas une prouesse ! Pendant des siècles, les cowboys ou encore les adeptes de la chasse à courre, ont appris aux chiens à être compatibles avec les chevaux pour courir et marcher ensemble.

Encore aujourd’hui, beaucoup de propriétaires d’écuries, passionnés par les animaux, ont des chiens qui passent leur journée à accompagner les cavaliers et à dormir à proximité des chevaux.

Pour autant, cela ne signifie pas que c’est facile ! Certains chiens, pas habitués à ces animaux, développent une peur folle, grognent ou aboient sur l’animal quand ils ne s’enfuient pas en courant.

Pour que le duo cheval et chien soit compatible et fonctionne, voici quelques bonnes informations à connaître.

Choisir la bonne race de chien 

Il sera très dur que des races comme le Chihuahua développent un grand calme auprès d’un cheval. Inquiet par la stature de l’animal, de nature jalouse, il risque de passer son temps à aboyer et à tenter de s’enfuir.

D’autres races comme les bergers ont un caractère parfait pour évoluer auprès des chevaux. Ils ont la réaction instinctive d’ouvrir la marche, de se montrer précautionneux avec les membres du troupeau sans aller au conflit.

Mais, ce ne sont pas les seuls. De manière générale, les gros chiens au caractère non agressif ou peu peureux de nature sont compatibles avec les chevaux. On peut citer parmi eux les labradors, les golden retrievers…

Pour voir la liste des races existantes, allez sur un site comme Be Happy Jodie.

Choisir un cheval doux

S’il est important de se préoccuper des réactions du chien envers le cheval, l’inverse est aussi à prendre en compte. Le mieux est d’être avec un cheval assez lent et bien dressé.

Si le cheval prend peur ou en a marre de voir le petit chien venir l’embêter, il pourrait avoir un mauvais réflexe et lui mettre un coup de sabot.

Faire les présentations lorsque le chien est petit

Plus un chien et un cheval se connaissent tôt, plus ils sont enclins à s’accepter et à être compatibles. Si les jeunes chiens sont souvent peureux, ils ont une plus grande capacité à réagir positivement devant la nouveauté. De plus, leur curiosité naturelle peut aider à faire le premier pas.

Lors de la première rencontre, gardez-le chien attaché en laisse et amenez-le à proximité du cheval. Vous pouvez le porter si vous sentez que son appréhension est forte, mais ne le faites pas constamment car vous risquer de renforcer sa crainte.

Pour montrer que le cheval n’est pas à craindre, caressez l’animal, interagissez avec lui. C’est une bonne chose de faire quelques soins au cheval pendant ce moment de rencontre.

Observez attentivement les réactions de votre chien.

Comment faire marcher votre chien à côté de votre cheval ?

Bien évidemment, avant même de penser à faire marcher un chien à côté d’un cheval, il est obligatoire que votre compagnon comprenne les ordres de base et qu’il ait l’habitude de marcher à vos pieds.

Vous pouvez commencer en utilisant une longe comme le font les coureurs pour le canicross. Reliez la longe de vos hanches jusqu’au chien. Mettez-vous à côté et faites avancer le cheval au pas. Donnez des consignes au chien s’il essaie d’approcher de trop près le cheval.

Veillez aussi à ce qu’il n’aille pas tenter de mordiller les jambes du cheval car il pourrait avoir une mauvaise réaction.

Une fois que le chien montre un bon comportement et qu’il n’a aucun geste dangereux, montez sur le cheval et commencez à marcher comme un cavalier. Vous pouvez détacher la laisse si cela semble plus facile. En effet, c’est mieux si le chien s’écarte un peu du cheval pour éviter les risques qu’il ne se prenne un coup de sabot par accident.

Quand vous descendez du cheval, félicitez votre chien. Vous pouvez aussi lui parler durant les marches pour le rassurer. N’oubliez pas qu’un chien est très jaloux et il pourrait mal vivre le fait de se sentir mis de côté.

La prochaine étape est d’accélérer la course. C’est bien de rester jusqu’au trot sans aller jusqu’au galop. La vitesse d’un cheval lancée en plein sprint est difficile à tenir pour un chien et en fatiguant, il pourrait dévier sa trajectoire et se mettre au mauvais moment devant le cheval.

Cet apprentissage demande du temps. C’est très rare qu’un chien ne connaissant pas du tout les chevaux réussissent à avancer avec eux en une semaine.

Mais, en avançant étape par étape, vous pouvez réussir à créer un lien fort entre votre cheval et votre animal afin de les rendre compatibles.

Posts created 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut